cgb.fr

Bulletin Numismatique n°189 34 The Banknote Book is an indispensable new catalog of world notes. Each chapter includes detailed descriptions and background information, full-color images, and accurate valuations. More than 145 country-specific chapters are currently available for purchase individually or by subscription. www. BanknoteBook .com THE BANKNOTE BOOK SUBSCRIBE NOW! Collectors everywhere agree, “This catalog is vastly superior to the Standard Catalog of World Paper Money!” I l est loin le temps ou les collectionneurs recherchaient uniquement les billets types, tentaient d'amasser le plus possible de références sans distinction de variantes, par- fois même de qualité. La collection a évolué, la rareté reste l'élément principal mais les spécialisations ont multiplié ces possibilités de rareté. Un billet autrefois commun peut désormais être une rareté par sa qualité exceptionnelle, son numéro, son alphabet. Il est difficile d'établir une échelle de prix pour les spécialisa- tions, ces raretés étant relatives, en fonction du nombre de collectionneurs intéressés et de la « visibilité » : la numérota- tion rend chaque billet identifiable et unique, pourtant un A.1 n°00001 se négociera mille fois le prix d'un B.12 n°458261 ou d'un R.128 n°986547. La rareté est pourtant strictement identique mais le A.1 n°00001 est lisible par tous : c'est le premier billet, il a donc une histoire, il est diffé- rent, de tous les autres et au sein même du groupe des A.1, il est encore particulier, comme le n°100 qui sera plus recherché que le 92 ou le 87… En établissant les cotations dans « La Cote des Billets » pour les alphabets A.1, j'ai tenté de cerner les écarts, mais les prix indi- qués ne sont qu'une échelle et les variations peuvent être très importantes. Dès 2008, Claude Fayette a intégré les petits numéros à son inventaire. En 2014, sur son blog, Jacques Dutang répertorie les 3 plus petits numéros qu'il a vu. Dans le dernier numéro de l ' IBNS Journal (International Bank Note Society), Peter Longmuir propose un article pas- sionnant : 15 pages sur les petits numéros des billets anglais de 1928 à 2019. Dès 1928, la Banque d'Angleterre a compris la force symbolique des premiers billets émis et l'on découvre dans cet article le contenu des archives de cette institution. Les premiers billets émis, entre 125 et 300 selon les valeurs faciales et les époques, étaient mis de côté pour être offerts à des personnages importants ou des institutions. Pour chaque billet, l'article liste le plus possible de récipiendaires ou de ventes dans lesquelles les numéros ont été vus ! Un exemple : pour le 5 Pounds de 1963 : N°000001 : Queen Elizabeth II N°000002 : Prince Philip N°000003 : The Prime Minister N°000004 : The Chancellor of the Exchequer N°000005 : Lord Mayor N°000007 : Bradbury Wilkinson puis suivent des directeurs de banque, députés, gouverneurs, « Sir » et autres « Lords »… tout le gratin anglais ! La structure de la liste change peu selon les époques : la reine, le prince, le Premier ministre… Ces personnalités montrent l'importance qu'accorde la Banque d'Angleterre à ses billets, l'importance de chaque nouvelle émission, le sérieux de ses archives. En France, on ne sait pas vraiment ce que sont devenus les premiers numéros. Nous en proposons parfois et les prix sont certes importants, mais lorsqu'on voit le numéro 2 du De- lacroix (les Anglais l'aurait offert au prince Philip !) qui réalise 4 600 euros en janvier 2016 ou le numéro 5 (celui pour le maire de Londres) qui est disponible à 2 400 euros, cela reste encore très raisonnable. FRANCE-ANGLETERRE… LES PETITS NUMÉROS

RkJQdWJsaXNoZXIy MzEzOTE=