ww
w.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
21
21
21
21
BULBES DE TULIPES…
ET BULLES SPÉCULATIVES
En premier lieu parce que le système est
entièrement virtuel et parle à toute une
ion née smartphone en main. Facile
, à portée de main. Ensuite parce
qu’il fait l’impasse des intervenants natu-
rels des marchés monétaires et de crédit :
banques, banques centrales et états.
t difficile aujourd’hui de ne pas avoir
de révolte par rapport à ce qui se
passe depuis 2008. Encore parce qu’il est
basé sur l’anonymat. Mais surtout, l’esprit
humain étant ce qu’il est, parce qu’il fait
e graphique du cours du bitcoin
(
) est très parlant :
Diable ! On n’a pas vu de meilleur ren-
dement depuis celui du bulbe de tulipe au
début de l’année 1637 !
l’émission ne dit pas, ou très peu,
e chacun de ces attraits à son miroir
quelque peu inquiétant : Il est entièrement
virtuel. Bien. Donc vulnérable a une per-
turbation majeure du réseau électrique ou
net ou encore d’une perturbation
magnétique. Il n’est également que
peu accepté en tant que moyen de paiement.
Il fait l’impasse sur les intervenants tradi-
s. Mais qui sont alors les contrepar-
n réseau
peer-to-peer
et surtout les
intermédiaires permettant la transmission,
l’entrée et la sortie du système. N’existe-t-il
pas un risque de défaut de ceux-ci, d’impos-
sibilité d’utiliser les unités ou de sortir du
système au moment souhaité ?
La quantité est limitée. D’une part, ceci
évoque une monnaie d’essence déflation-
niste, moins portable encore que le bon
vieil étalon or. D’autre part, qui garantit à
jamais cette limite ? Qui pourrait la garan-
tir ? Il répond à un sentiment de révolte et
semble un moyen de stockage de valeur qui
ne profite pas à ceux qui sont la source de
notre irritation.
Il faudrait y réfléchir à deux fois. Le prix,
fixé sur un marché étroit, pourrait être otage
de certains mécanismes des plus opaques.
L’émission parle brièvement du
silk road
, la
route de la Soie, lien avec le marché noir.
Mais au-delà, en tant que réserve de valeur,
ceci vaut-il intrinsèquement mieux que des
plumes de perroquet ? Qu’est-ce qui garantit
une préservation de la valeur ?
Dans les faits, l’offre et la demande. Mais ce
marché est-il parfait et rationnel ? Un second
regard au graphique ci-dessus devrait vous
convaincre du contraire. L’anonymat a
comme contrepartie le caractère définitif des
transactions. Il n’est possible de revenir ni
sur une erreur ni sur une éventuelle fraude.
Reste la hausse récente. Ma comparaison
avec 1637 n’est pas innocente. L’Europe
sortait à peine d’une période de guerre qui
les monnaies s’affaiblir. De 1634 à
1637, il se développe aux Pays-Bas un mar-
ché des
futures
, doté de bien des attributs de
la finance moderne. Il est centré sur un bien
’hui commun mais qui excite alors
nation : le bulbe de tulipe.
us rares vaudront à un moment
orins, ce qui doit correspondre à un
demi million d’euro d’aujourd’hui. L’inter-
vention du parlement néerlandais stoppa net
le mouvement.
mars 1637, le prix de la tulipe avait
de 99,99%.
Au moment même où j’écris ces lignes, le
cours du bitcoin vient de baisser de 40% en
es heures. Ou plutôt 50%. Comme le
marché est totalement indépendant, il n’a
aucun mécanisme de régulation de la vola-
tilité.
Pour le moment, le Bitcoin est et reste une
expérience. Comme moyen de paiement,
il est imparfait. Comme réserve de valeur,
potentiellement dangereux et sans garantie
de parfaite liquidité. Reste la spéculation,
domaine à réserver à un public averti.
L’émission mérite pourtant d’être écoutée,
elle n’est pas sans intérêt, en particulier la
partie sur les systèmes d’échanges locaux.
Mais un peu de recul est à conseiller. Et
pour ce qui est des monnaies fondantes,
rapidement qualifiée d’utopie monétaire
par le présentateur, elles auraient, je crois,
amplement mérité un peu plus de travail,
le cas échéant au détriment des Bitcoins…
Philippe A.
1...,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20 22,23,24,25,26,27,28,29,30,31,...40