www
.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr www.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
ww
w.cgb.fr
14
14
14
14
J
e recommande depuis pratiquement le
début de ma carrière professionnelle à
tou
s ceux qui veulent bien m’écouter de
ialiser dans une série numismatique
adaptée à leurs goûts et à leurs moyens, et
je persiste et signe.
d’étudier les tétradrachmes syro-phé-
TSP
depuis trente ans, d’avoir écrit
le livre de référence pour la période 215/217,
de connaître donc tous les collectionneurs,
d’être très patient… va permettre à cgb de
en ligne dans la boutique provinciale
ix de tétradrachmes syro-phéniciens
exceptionnel !
La plus importante collection publique de
cette série est celle du Cabinet des Médailles
s qui bénéficie non seulement d’un
Général (toutes les monnaies entrées
avant Mionnet) très riche mais encore des
apports inestimables d’Henri Seyrig, tant
par
sa collection que par les flux qu’il a
ers Paris ainsi que des cent qua-
onnaies de la Collection Chandon
de Briailles soit approximativement mille
deux cent monnaies.
tes les promesses qui nous ont
tes sont tenues, nous pourrons
presque offrir cette année une variété de
types d’une importance comparable.
Nous constituerons ainsi dans la boutique
provinciales puis dans les archives le socle
de toute collection
vraiment appréciée du
public : des références
de prix sérieuses et
un catalogue en ligne
fiable et bien illus-
tré. Nous allons aussi
pouvoir présenter
des exemplaires de
référence, qu’ils aient
illustré le Prieur ou le
RPC mais aussi les
chiffres de raretés à
LES TÉTRADRACHMES SYRO-PHÉNICIENS
SUR
A BOUTIQUE PROVINCIALES
jour puisque la base de données, partie
lors de la rédaction du Prieur à douze mille
images, dépasse maintenant les trente mille.
es monnaies sont toujours uniques,
s, qui étaient connues à quatre-vingts
exemplaires sont maintenant répertoriées à
plus de trois cents.
t des TSP tient à cette précision du
e : aucune série monétaire spéciali-
sée ne bénéficie (hors USA) d’un pointage
photographique de rareté à
la hauteur de trente mille
aires ; on sait avec
faite précision com-
bien d’exemplaires sont répertoriés pour
chaque type et variante, chaque exemplaire a
un numéro d’identification propre, on sait ce
qui est en musée ou non : aucune incertitude.
Sur un plan esthétique, le collectionneur
de monnaies romaines découvrira des por-
traits monétaires romains réalisés par des
artistes de culture grecque et pourra faire la
différence avec les tâcherons de l’atelier de
Rome, gravant du coin
de denier à la chaîne…
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,...40